• DU SAMEDI 2 JUILLET AU DIMANCHE 28 AOÛT

    LE VOYAGE A NANTES, EN ROUTE ! 

     

    Dans le cadre du Voyage à Nantes 2016, le Musée des beaux-arts de Nantes invite le public à un voyage privilégié. Pour cette dernière édition du « Musée Nomade » avant la réouverture du musée au printemps 2017, le musée propose dans la ville, un parcours en trois étapes, sur le thème du voyage.

     

    Au Passage Sainte-Croix, les « Voyages imaginaires et intérieurs » résonnent avec la programmation du Passage pour 2016 et 2017  autour de l’écriture et du thème de l’eau. La sélection du « Musée Nomade » aborde ainsi le rêve, le voyage intérieur ou encore l’évasion en compagnie d’ Armand Moizan, (Manuscrits enluminés, vers 1890), de Mathias Stomer (Saint Jérôme, vers 1600), de Louis Welden Hawkins (Le Foyer, 1899), de Paul Chabas (Calme sur le Bélon), de Ludwig Cylkow (La Baie d’Audierne le soir, 1920) ou encore  de Claudio Parmiggiani (La Barque des Sept planètes, 1997).

     

    JUILLET 2016

    Le foyer, 1899, HAWKINS Louis Welden, © RMN - Photo : G.BLOT

     

    Le parcours « En route ! » se poursuit au Temple du Goût avec les « Chemins de l’art » et à l’Atelier avec « L’autre, l’ailleurs ».

     

    INFOS PRATIQUES :

    Du lundi au dimanche inclus, de 10 h à 19 h.

    Des médiateurs sont présents dans les espaces d’exposition.

     


  • DU MARDI 3 MAI AU SAMEDI 18 JUIN

    ÉCRITURE ET PEINTURE ENGAGÉE, FARANDOLE DE JEAN PROAL ET HANS HARTUNG

     

    Grâce à un prêt du Musée des beaux-arts de Nantes, le Passage Sainte-Croix présente Farandole, œuvre dramatique née de l’amitié entre Hans Hartung et Jean Proal, qui interroge les liens entre peinture et écriture.

     

    En 1962, cela fait huit ans que la France est aux prises avec la guerre d’Algérie. L’écrivain Jean Proal, atteint  par ailleurs de graves problèmes pulmonaires, écrit Prière sur l’agonie ou Farandole, un cri de rage et de désespoir contre la violence humaine et l’absurdité de la guerre.

     

    MAI 2016

    Farandole, lithographie 13, 1970 Hans Hartung© Fondation Hartung-Bergman

     

    Il l’envoie au peintre Hans Hartung, l’une des figures majeures de l’abstraction en France. Les deux hommes, très amis, ont été profondément marqués par la Seconde Guerre Mondiale. Neuf ans plus tard, en 1971, Hans Hartung crée une suite de quinze lithographies inspirée par le texte de Jean Proal. Danse-poème tragique de la mort et de la souffrance, Farandole est l’occasion pour lui de créer une oeuvre  magnifique où l’on retrouve le tracé dynamique et novateur de celui qui fut considéré comme l’inventeur d’une nouvelle écriture picturale et le chef de file de « l’école gestuelle ».

     

    Le Passage Sainte-Croix remercie le musée des beaux-arts de Nantes pour le prêt exceptionnel de Farandole, portfolio de 15 lithographies d’Hans Hartung illustrant le poème de Jean Proal (exemplaire 129/1000 dédié par Hans Hartung à Gildas Fardel, qui en a fait donation au musée en 1989, inv.989.1.23.E).
    Le Passage Sainte-Croix remercie chaleureusement madame Anne-Marie Vidal de l’association des amis de Jean Proal (AAJP), ainsi que monsieur Jean-Luc Uro de la Fondation Hartung-Bergman pour leurs précieuses aides et documentations. (www.jeanproal.org)

     

    AUTOUR DE L’EXPOSITION :

    Vernissage :

    Mardi 10 mai à 18 H 30

     

    Visites guidées :

    Samedi 7 14 et 28 MA,4 11 et 18 juin à 15 H

    3 € (Tarif unique) - Durée : 30 mn - En dessous de trois participants, le Passage Sainte-Croix se réserve le droit d’annuler la visite.

     

    Midi de Sainte-Croix :

    Jeudi 26 mai à 12 H 30

    Rencontre avec Anne-Marie Vidal de l’Association des Amis de Jean Proal


  • vDU MARDI 1ER MARS AU SAMEDI 16 AVRIL

    ICÔNES, EIKONES, IMAGES

     

    Cette exposition présente en vis-à-vis trois icônes anciennes d’origine grecque et deux panneaux sur bois de peintres primitifs italiens. La réunion de ces chefs-d’œuvre, rendue possible grâce à des prêts de collectionneurs privés, interroge le statut de l’Icône et celui de l’image dans leur dimension artistique, historique et spirituelle.

     

    En partenariat avec le Château des Ducs de Bretagne de Nantes et l’Association Icon Network.

     

    MARS 2016

     

     

    AUTOUR DE L’EXPOSITION :

    Vernissage :

    Jeudi 10 mars à 18 H 30

     

    Visites guidées :

    Samedi 12 et 26 mars, 2, 9, et 16 avril à 15 H

    3 € (Tarif unique) - Durée : 30 mn - En dessous de trois participants, le Passage Sainte-Croix se réserve le droit d’annuler la visite.

     

    Midi de Sainte-Croix :

    jeudi 17 mars à 12 H 30

    Rencontre avec Kiriaki Tsesmeloglou, co-commissaire de l’exposition

     

     

     

     

    DU MARDI 29 MARS AU SAMEDI 16 AVRIL

    MERE ET ENFANT

    PAR BENO

     

    A l’occasion de leurs expositions Icônes, eikones, images et Icône, Trésors de l’exil le Passage Sainte-Croix et le Château des Ducs de Bretagne invitent un artiste contemporain à poser un nouveau regard sur la tradition de l’icône. BENO pratique une technique d’impression traditionnelle japonaise, le « moku hanga », où chaque couleur est imprimée à la main par passages successifs de panneaux de bois gravés. En 2014, il utilise la même technique pour la réalisation de l’estampe « Samouraï » dans le cadre de l’exposition Samouraï, 1000 ans d’histoire du Japon. Il présente aujourd’hui une gravure originale et délicate tirée d’une photographie personnelle, où il s’inspire librement des codes de représentation des icônes grecques.

     

    En partenariat avec le Château des Ducs de Bretagne de Nantes.

     

    AUTOUR DE L’EXPOSITION :

    Vernissage :

    Mardi 29 mars à 18 H 30 en présence de l'artiste.

    Vente des estampes.

     


  • DU MARDI 1ER DÉCEMBRE AU SAMEDI 13 FÉVRIER

    SAINTE ANNE ET LE LIVRE

     

    Pour le temps de Noël, carte blanche est donnée à Irène de Château-Thierry, responsable de la Commission Diocésaine d’Art Sacré de Vannes.

    À partir de quelques très belles pièces anciennes en bois polychrome choisies dans la collection de sculptures du sanctuaire de Sainte-Anne d’Auray, l’exposition propose une nouvelle lecture de cette figure majeure de la culture judéo-chrétienne.

    Si sainte Anne, grand-mère de l’enfant Jésus, n’apparaît pas dans les textes bibliques, elle est pourtant l’objet d’une très grande vénération, en Bretagne particulièrement. Depuis des siècles, elle est représentée avec un attribut singulier dans la main : un livre tour à tour ouvert ou fermé…

     

    En partenariat avec l’Académie de Musique et d’Arts Sacrés de Sainte-Anne d’Auray.

    Entrée libre

     

     

     

    DÉCEMBRE 2015

    © Dominique Dirou

     

     

    AUTOUR DE L’EXPOSITION :

    Vernissage :

    Mercredi 2 décembre à 18 H 30

     

    Visites guidées :

    Samedi 5, 12, 26 décembre à 15 H

    3 € (Tarif unique) - Durée : 30 mn - En dessous de trois participants, le Passage Sainte-Croix se réserve le droit d’annuler la visite.

     

    Midi de Sainte-Croix :

    jeudi 7 janvier à 12 H 30

    Rencontre avec Irène de Château-Thierry

     


  • DU  SAMEDI 14 AU SAMEDI 28 NOVEMBRE

    L'INSTANT OU LE GESTE PEINT ET ECRITURE SE REJOIGNENT

    DE FRANCOIS GARROS

     

     

    Grand déplié, © François Garros

     

    Je peins et j‘écris. Je me situe là : vouloir donner au poème une touche plastique, redonner à la peinture une trace parmi d’autres traces, comme un élan poétique.  F. Garros

     

    L’exposition présente une série des toiles appelées les grands haïkus datés de 2013 à 2015. Sont exposées également la série des Nouveaux gestes et les Nouvelles matières, que le travail actuel prolonge avec les Nouvelles rivalités, sortes de « poèmes plastiques » dans lesquels son expérience antérieure de l’écriture (en particulier poétique) rejoint ce que la peinture lui a fait découvrir, une autre façon de composer la toile, comme si chaque touche était là pour organiser une résonance inattendue.

    www.fgarros-art.com

     

    Entrée libre

     

    Midi de Sainte-Croix

    Jeudi 19 novembre à 12 H 30

    Rencontre avec l'artiste François Garros.